Technologie Cinquième


Histoire des ponts


 

Les ponts antiques

Les ponts antiques, construits en bois, ne résistaient pas aux intempéries. Ils étaient réservés au franchissement d'obstacles naturels comme les cours d'eau.

Les ponts de pierre remontent à une très haute antiquité. Ils étaient constitués de travées droites en bois reposant sur des piles en maçonnerie faites de briques cuites. L'emploi de voûtes en pierre a vraisemblablement pris naissance en Asie.


Les ponts romains

Les Romains ont édifié de robustes ponts en plein cintre reposant sur des piles épaisses. Ils en ont construit beaucoup, notamment en Gaule. Certains subsistent comme le Pont du Gard (photo ci-contre). Beaucoup ont cependant été détruits à cause de la faiblesse de leurs fondations.

 


Les ponts médiévaux

Au Moyen-âge, un nombre considérable d'ouvrages aux formes variées et hardies apparaît, le plus célèbre étant le Pont d'Avignon (photo ci-contre). Certains sont encore en service et supportent de lourdes charges. Au lieu des larges dalles ajustées des Romains, on se sert de pierres plus petites, mais calibrées.

Par la suite, les procédés de construction s'améliorent et notamment les fondations. Il reste de cette période le Pont Notre-Dame (1500-1507) et le Pont Neuf (1578-1606) à Paris.


Aux 17 et 18ème siècles

C'est au XVIIIème siècle que la construction des ponts en maçonnerie évolue le plus . Les piles sont plus légères, les voûtes plus nombreuses et les ponts plus bas, comme le Pont de la Concorde à Paris construit entre 1787 et 1792 (photo ci-contre). A la fin du siècle apparaissent les premiers ponts en fonte.


Aux 19 et 20ème siècles

Dès le XIXème siècle, l'invention du  chemin de fer a entraîné un développement sans précédent des transports. Les ponts se multiplient. Les ponts métalliques apparaissent, comme le Viaduc de Garabit  de Gustave Eiffel (photo ci-contre), et les ponts suspendus.

Le XXème est le siècle du béton. L'apparition du béton armé  puis du béton précontraint rend les ingénieurs de plus en plus audacieux. Le plus spectaculaire est certainement le Pont de Normandie (photo ci-contre). Conçu par les services techniques de l'Équipement (le SETRA) et la DDE de Seine-Maritime, c'est l'un des plus longs ponts à haubans du monde : 856m de portée centrale et 2km200 de longueur. Ses deux pylônes font 214 mètres, soit la hauteur de la Tour Montparnasse à Paris (56 étages). La circulation des cargos du port de Rouen imposait un franchissement à plus de 50 m au-dessus des eaux. Résultat de six ans de travaux, c'est un produit de haute technologie par ses méthodes de construction et ses matériaux, sophistiqué jusque dans la forme de son tablier en aile d'avion, lui permettant de défier les vents de plus de 250km/h.


Aujourd'hui

Les grands ouvrages sont systématiquement étudiés avec l'aide d'un architecte spécialisé, aussi bien du point de vue esthétique qu'environnemental.

Un pont est un ouvrage d'art destiné à permettre le franchissement d'un obstacle (cours d'eau, voie de communication…) en passant par dessus. Un pont peut supporter une chaussée routière, une voie ferrée, un canal (pont-canal) ou une canalisation (oléoduc, aqueduc, etc.). Un pont provisoire peut aussi être constitué par des bateaux spécialisés (pont de bateaux). Plus généralement, il désigne un point de passage ou de transmission (de matière, d'énergie, d'information) entre deux zones.

Le pont doit donc avoir un tablier (plate-forme qui constitue le plancher d'un pont) assez large et long. Il y a quelquefois des défis qui sont plus difficiles à relever que d'autres. C'est le cas où des ponts doivent relier les berges d'un lac, d'un ravin ou d'un estuaire...

Ces ponts doivent être assez robustes pour supporter leur propre poids ainsi que la charge que l'on veut leur faire porter (gens, automobiles, camions, trains...)

De plus, ces ponts doivent supporter le mauvais traitement que la nature leur fait subir tels la pluie, le vent, les tremblements de terre, le gel et le dégel.

En dernier lieu, un pont doit être esthétique, c'est-à-dire qu'il devra être beau et ne pas cacher la vue de l'environnement.